30 mars 2021 by Admin_adc

TEMOIGNAGE DE NICOLAS FOLL

Numéro 1 en Bretagne, Nicolas Foll est l’un des cuisinistes indépendants les plus en vue de France avec notamment l’enseigne historique Brit Cuisines qui affirme haut et fort l’ancrage régional de son groupe.

Un renfort de poids de la première heure pour les Agenceurs de cuisines. Fort de 9 points de vente importants à ce jour, son groupe qui compte quelque 72 collaborateurs installe pas moins de 2000 cuisines par an. Nicolas Foll nous explique l’intérêt qu’il a vu à rejoindre les Agenceurs de cuisines.

Les Agenceurs de cuisines
à la conquête de l’Ouest avec Nicolas Foll

QR : M. Foll, vous avez construit une très belle entreprise indépendante. Pourquoi vous rapprocher en ce cas des Agenceurs de cuisines ? Pour les avantages financiers que vous assurent une centrale d’achat ou les économies d’échelle que permet un grand groupe ? Vous pesez pourtant déjà tout seul d’un joli poids sur le marché.

NF : Il y a bien sûr, les avantages en termes de chiffres qui jouent un rôle décisif. Mais cela va presque de soi avec une réunion de pros qui s’appuient sur un grand groupe, Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ce qui est plus rare, c’est que j’ai eu le plaisir de retrouver ici les mêmes valeurs premières de professionnalisme et de passion qui sont les piliers de la culture d’entreprise de mon propre groupe. Cela peut paraître de grands mots, mais essayez de créer une entreprise sans ce sens de la méthode et cette source d’énergie.

QR : Le professionnalisme pour la méthode et la passion pour l’énergie. Ce sont pour vous les clés de la réussite ?

NF : Bien sûr. Parce que ce sont les leviers de l’excellence.

QR : Mais si ce sont les mêmes valeurs qu’au sein de votre groupe, en quoi aviez-vous besoin de retrouver d’autres indépendants au sein des Agenceurs de cuisines ? Surtout que votre groupe personnel dispose de ses propres cellules de formation et de communication.

NF : L’esprit d’une entreprise se construit peu à peu. C’est une finalité, le but d’un trajet. Lorsqu’on l’atteint, on est heureux d’avoir édifié un écosystème humain aussi efficace qu’harmonieux. Mais cela prend du temps. Car il faut miser sur la créativité de tous. C’est forcément long de détecter les bonnes idées des autres en interne tout en s’employant dans le même mouvement à communiquer et transmettre les siennes. Dans un club comme les Agenceurs de cuisines, c’est différent. L’esprit commun est là d’entrée. C’est le point de départ pour aller plus loin en sortant des sentiers battus. Ce n’est que de la joie ! C’est comme en musique, lorsque tous les instrumentistes ont des talents de virtuoses différents mais tous accomplis, on peut improviser, tenter, oser. En un mot, on peut innover. En fait, c’est tout simple, pour qu’une nouvelle aventure me tente, il faut qu’elle soit vraiment nouvelle. Comme le sont, à mes yeux, les horizons que peuvent vous ouvrir les Agenceurs de cuisines.

QR : Votre entrée chez les Agenceurs de cuisines s’inscrit donc dans le cadre de nouvelles ambitions professionnelles ?

NF : Oui, bien sûr car nous pouvons aller plus loin en affaires. Le simple fait de pouvoir échanger concrètement avec d’autres pros ayant les mêmes considérations et soucis quotidiens que moi est un luxe rare. Là, les idées s’échangent naturellement. Tout est simple.

QR : En tout cas, vous avez l’air d’aimer cela ?

NF : Follement !